La voltige aérienne est au pilotage ce que le dressage est à l’équitation





" La voltige aérienne est au pilotage ce que le dressage est à l’équitation "






                 Cette formule imagée reflète très bien ce qu’est et ce qu’apporte la voltige aérienne à un pilote qu’il soit  privé ou professionnel : Rigueur, discipline, perfectionnisme et dépassement de soi caractérisent cette discipline en plus des qualités habituellement dévolues au pilotage d’un avion conventionnel. Si cette dernière pratique vous comble de plaisir, son domaine d’évolution vous semblera peut être à terme trop étroit pour  donner libre court à vos envies de liberté d’évolution et de recherche de  perfectionnement technique. Car perfectionniste c’est avant tout ce qu’est un voltigeur. La recherche des belles trajectoires précises, bien ficelées et jolies à regarder du sol sera sa quête principale tout en respectant un domaine d’utilisation strict de sa machine dans un volume réglementaire bien défini. Oui, le voltigeur est quelque part un dresseur !   


                 Néanmoins, nul besoin d’être un pilote chevronné aux milliers d’heures de vol pour pratiquer cette discipline. La réglementation n’impose rien, un simple brevet de base peut théoriquement suffire à débuter une progression de voltige élémentaire .Toutefois, un minimum de 60/80 heures paraissent  nécessaires afin d’attaquer cette discipline avec le bagage technique de base. Néanmoins  «  Horizon Voltige » requerra pour tous ses nouveaux membres un minimum de 100 heures de vol pour l’y rejoindre.


                Comptez 10/15 heures avant de postuler pour l’autorisation de voltige élémentaire (ex 1° cycle) vous permettant de voltiger seul  sans le contrôle d’un instructeur. Une série de vols en double commande et en solo contrôlés du sol par un instructeur vous permettra de décrocher le fameux sésame objet de toutes les convoitises des débutants voltigeurs.


                  Par la suite, environ 10 heures d’instruction en voltige avancée vous permettront de décrocher votre  autorisation de voltige avancée (ex 2° cycle) afin de tâter, entre autre, de la voltige négative. Mais ceci n’a rien d’obligatoire, si les accélérations négatives ne vous disent rien vous pouvez vous contenter de la voltige de base grandement suffisante pour se faire plaisir !


                Et si en plus vous êtes compétiteur dans l’âme, de belles satisfactions vous attendent dans les compétitions amicales et officielles régulièrement organisées partout en France. Dites-vous bien que les conditions du jour, la forme du moment, la difficulté du programme à enchaîner et la qualité de l’entraînement feront du pilote son propre challenger. Excitant !


                  Si vous êtes séduit par ces quelques lignes et que la voltige aérienne vous tente alors n’hésitez plus :


Lancez-vous en rejoignant « Horizon Voltige », le club 100% voltige !

Copyright © All Rights Reserved