Mon Premier Vol



Première danse dans le ciel.




  L'aviation a ceci d'extraordinaire qu'elle permet une fois le vol a plat maitrisé, de progresser dans de multiples directions... Voyages, vol de nuit, IFR....

il n'empêche, quand nous avons levé les yeux la première fois vers le ciel c'était bien la nature profonde du vol qui nous attirait...

Bien qu'ayant réalisé le rêve de devenir pilote,  il me manquait quelque chose d'indéfinissable.

C'est pour répondre a ce manque qu'un jour de printemps j'ai pris rendez vous avec Gilles et un Extra 200.

La machine a de quoi séduire... Bien assis sur son train principal, la tripale ne demande qu'a mordre le ciel... Un ciel qui,  avec quelques nuages, se reflète sur cette jolie bulle en plexi donnant un large champs de vision....on dirait une petite formule 1 avec des ailes....



  Démarrage, Check list des plus simple on comprend vite que l'essentiel est ailleurs... Décollage, et dès les premières minutes... Extase !!

La réponse aux commandes est sidérante, impression d'un cheval vif et nerveux qui ne demande qu'à obéir au moindre millimètre de débattement, a la moindre impulsion dans le seul but d'inscrire dans le ciel des courbes précises,  gracieuses, de procurer cette sensation fabuleuse que l'avion est devenu un prolongement de soi...

Premières vrilles, boucles, tonneaux, oups !! J'avais dit gracieux ?? Patience, il faut faire ses gammes, mais cela vient, la réalisation des premiers enchainements de figures vient enfin combler ce qui manquait... C'était la sensation de maitriser le vol dans les trois dimensions, de jouer dans le ciel avec des ailes obéissantes, de créer une figure éphémère mais esthétique et de tendre vers une trajectoire la plus parfaite possible....


  C'était donc bien cela, la voltige c'est le vol pour le vol, la danse ultime, d'une machine et de son pilote, des sensations d'apesanteur et d'accélérations qui s'entremellent, la terre et le ciel qui se mélangent...le pilotage, rien que du pilotage... C'est certainement, avec le vol à voile, l'expression la plus pure du vol, la plus sportive, la plus poétique aussi... Avec la voltige on ne va nul part, le vol est la seule finalité, le but à atteindre c'est le ciel, seulement le ciel et les sensations merveilleuses qu'il procure..


  Dans ce jeu d'un pilote avec son avion, l'espace se voit petit à petit maitrisé, la troisième dimension à laquelle l'avion avait donné accès est définitivement possédée, et le ciel devient votre terrain de jeu.


  Atterrissage, coupure du moteur, sentiment d'avoir vécu 30 minutes qui en valent dix fois plus, le temps s'est vraiment arrêté lá-haut... Au profit de l'espace, seulement de l'espace... Combien de moments dans la vie permettent de suspendre le temps?

Très vite, alors que je rentre vers la maison, vient une curieuse sensation, le besoin de remonter dans ce bel avion, le besoin de repartir faire de nouvelles cabrioles dans le ciel, de rejouer la partition, un peu mieux chaque fois...


Yann

Copyright © All Rights Reserved